jeudi 11 juin 2015

Métiers et compétences d'aujourd'hui pour demain

| No comment
 Billet inaugural : Le capital humain : clé de réussite pour une Afrique gagnante à l’Horizon 2063


A propos de la place qu’occupe le capital humain dans le développement son pays, un « Grand » homme politique et auteur africain a déclaré ce qui suit : « Le pays n’est pas seulement menacé par un manque de main d’œuvre qualifiée, le pays est en danger d’inintelligence collective et d’inaptitude professionnelle généralisée.


La situation est grave. Une mobilisation totale de la nation pour l’école et la formation est impérieuse. Tout le monde doit prendre conscience que changer la société, c’est avant tout changer profondément notre système d’éducation et de formation professionnelle ».


Il ajoute encore en affirmant que son pays « n’a qu’un atout et un seul. Il n’est ni dans les mines ni dans les produits de la forêt. Il est à la fois dans la quantité des savoirs que nous pouvons produire ou maîtriser, dans l’hardiesse au travail de chacun et de tous ».


Ce constat vaut j’imagine pour tous les pays et peuples africains qui aspirent à une Afrique différente à l’horizon 2063. En effet, les ressources naturelles renouvelables et non renouvelables que l'Afrique dispose ne suffiront pas à nous sortir du sous développement ou du mal développement. 
Aucun pays au monde n’est certes à l’abri des crises financières et économiques, mais l’histoire contemporaine a démontré que les pays qui dépendent des revenus tirés du gaz, du pétrole et autres ressources naturelles sont plus vulnérables aux variations des prix de ces ressources, et donc plus exposés à la récession économique.


D’où la nécessité de concevoir, de mettre en œuvre et d’évaluer des réformes courageuses qui vont au-delà de la diversification de l’économie ou de la création des cadres plus propices au développement des affaires. 
Il s’agit d’aller plus loin, d’identifier le mal et de l’attaquer à la racine : le capital humain ou les ressources humaines de qualité, sans lesquelles nous ne seront que des éternels complexés, bernés par les mirages de l’Occident, de l’Orient ou de l’Asie comme si, ceux que nous admirons aujourd’hui avaient tout reçu du ciel sans prendre conscience un jour qu’un peuple, qu’une nation ou « un pays qui ne dispose ni d’industrie de la connaissance, ni de réseaux d’information, de recherche, de création et d’innovation denses et de qualité, manque de fait l’expertise indispensable au développement endogène ne peut espérer se développer ».


Ce premier billet de la rubrique Métiers et Compétences d’aujourd’hui pour demain inaugure une série de publications (billets, idées, citations, reportages, articles, rapports, plans, documents, ouvrages interviews, images, vidéos, activités, etc) sur la Formation professionnelle, pratique, technique et technologique qui fait et fera de notre continent, une terre de promesse.


Brice Séverin PONGUI, Directeur Exécutif de l’ICV-2063
Tags :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous suivre par Email

Posts populaires