samedi 15 août 2015

LE FORUM DE LA JEUNESSE CONGOLAISE ORGANISE PAR L'ONG YALI CONGO

| No comment
Maître Welcom NZABA du Barreau de Pointe-Noire, Président de YALI CONGO


 LE FORUM  DE LA JEUNESSE ORGANISE PAR YALI CONGO LES 12 ET 13 AOUT A LA CHAMBRE DE COMMERCE DE BRAZZAVILLE

L’ICV-2063 a pris part  au  forum de la jeunesse organisé par l’association Young African Leader Initiative en sigle YALI CONGO du 12  au 13 août 2015 dernier à la chambre de commerce de Brazzaville. Cette association a entre autres comme principales missions, la promotion de l’esprit entrepreneurial et le leadership des jeunes Congolais dans plusieurs domaines.

Cette année, le thème retenu par YALI CONGO s’intitule : « l’autonomisation de la jeunesse, gage du développement ».  


Au cours de la journée du mercredi 12 août, les mots de bienvenue ont été prononcés par le président de YALI CONGO WELCOM  NZABA.

vue des participants/Staff de l'ICV-2063


Après son intervention,  la conseillère de la représentante des USA au Congo a pris la parole pour  rappeler que le programme YALI a été initié par le président américain B. OBAMA, et que le thème international pour la journée internationale de la jeunesse de l’année 2015 s’intitule : l’engagement civique des jeunes. Cette dernière a notamment insisté sur le fait que ces événements ont pour but de créer des opportunités pour la jeunesse en quête de projet professionnel et que les jeunes doivent mettre un accent particulier sur la paix et  la concorde nationale.

L’étape des mots de bienséances terminée, les discussions à l’ordre du jour ont pris place. Le thème de discussion relevé pour la première session est : L’Etat de la jeunesse et son autonomisation.  

Deux orateurs ont été au centre de cette discussion à savoir : Tity Bonheur BASSEKA et Précieux MASSOUEME. 
Ceux-ci ont déclaré que l’état actuel de la jeunesse ne favorise pas son autonomisation à cause des pouvoirs publics qui ne créent pas un environnement propice pour le développement des jeunes et ne mettent pas en avant leurs projets. 



Les panélistes

Ainsi, pour parvenir à cette autonomisation, c’est aux jeunes de prendre leurs responsabilités, de positiver leur système de pensée et de cesser d’être fataliste en raison des  circonstances actuelles, mais de sortir des sentiers battus afin d’apporter des solutions et de se donner les moyens d’innover afin d’exploiter de nouveaux secteurs. 

La maxime ancrée dans l’esprit du public après cet échange est:<< ne te demande pas ce que l’Etat peut faire pour toi mais  ce que tu peux apporter à l’Etat>>. Enfin, la première session a pris fin avec le partage d’expérience personnel de nos deux jeunes orateurs qui ont inspiré plus d’un et se résume comme suit : rêve-conception-volonté-action-réalisation.

Cette première session a été suivie d’une deuxième dont la thématique relevée est : Jeunesse et bonne gouvernance.

Ce thème a été exposé par deux intervenants dont  Welcom NZABA et Maixent LOUSSAKOU.  M. Maixent LOUSSAKOU a déclaré que les jeunes doivent participer à la gestion de la chose publique afin de faire entendre leurs voix et ne pas se résigner à ce que l’Etat fasse des choix pour eux qui pourront compromette leur avenir. 



Le modérateur de la session, Maître  Franck NGUIMBI MBENZE du Barreau de Pointe-Noire

Représentant plus de 60% de la population congolaise, la participation des jeunes à la gestion publique commence par des votes responsables. Il a souligné l’importance de l’engagement civique de la jeunesse. La jeunesse ne doit pas se montrer démissionnaire et se lancer dans la délinquance  pour exprimer leur mécontentement. Celle-ci doit faire prévaloir leur droit en toute liberté et légalité dans le respect de la chose publique.

La journée du 13 août, a débuté avec une exposition des entreprises. Cette exposition a été alimentée par les visites des stands des entreprises, des échanges et discussions entre les exposants et les participants au forum.
Les activités du jour ont été reparties en atelier. 
stand




Le premier atelier a eu pour thème : Business et Entreprenariat. Cet atelier a été animé par cinq panélistes qui ont exposé autour de trois problématiques notamment comment entreprendre dans un environnement concurrentiel, sur l’accès aux capitaux  des jeunes entreprises et enfin sur l’opportunité des NTIC dans le business. 

Avant d’entamer ces thématiques, deux panélistes ont respectivement exposé sur les formes de sociétés reconnues  dans l’OHADA pour ainsi édifier l’entrepreneur sur les avantages et inconvénients de chaque véhicule juridique, ensuite sur les obligations fiscales auxquelles sont soumises les sociétés commerciales ainsi que leurs gérants. 


Par ailleurs, le président du Forum des jeunes entreprises a longuement orienté les jeunes sur les questions fondamentales que doivent se poser chaque entrepreneur en quête de financement et les institutions vers lesquelles doivent se tourner ceux-ci.
Enfin, la dernière intervention du premier atelier a été celle de François Xavier KABEMBA qui a émerveillé l’auditoire sur les innovations et opportunités qu’offrent les NTIC dans le monde du business. 

Il a souligné qu’avec les NTIC l’homme gagne plus de temps pour le consacrer à autre chose et qu’il est un moteur de facilitation de la vie de l’homme et créateur de richesse et d’emploi.


En sus de cela, le thème Education et Développement a été exposé lors du deuxième atelier. Le champ de discussion a été axé sur les thématiques autour de l’implication de la jeune femme dans le développement communautaire, les politiques adéquates de l’intégration, les NTIC comme outils d’émancipation de la femme et enfin sur l’impact de l’éducation dans le développement. 

Les intervenants ont mis un accent particulier sur l’importance de l’éducation et  la qualité de la formation comme facteur de développement d’un pays. 

En outre, les questions du genre ont été soulevées sur le rôle que les femmes peuvent jouer dans le développement économique si celles-ci bénéficiaient de façon effective des mêmes droits que l’homme. C’est ainsi que nous pouvons citer Ifrikia KENGUE (jeune femme entrepreneur) qui a créé un site de journalisme en ligne. 

C’est avec cet atelier que s’est clôturé le forum.
Ce forum a permis aux participants d’être armés de plus de stratégies dans la vie entrepreneuriale et de faire preuve  d’ouverture d’esprit et de curiosité afin de se donner les moyens de réussir.

Claude-Marielle  NTIETIE
Responsable des  Départements Publications et Relations extérieures

                    

Tags :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous suivre par Email

Posts populaires