dimanche 12 juillet 2015

SEMINAIRE SUR L'AMENAGEMENT DU TERRITOIRE

| No comment
L'utilité de l'aménagement du territoire intégré n'est plus à démontrer à l'échelle locale, départementale et nationale, voire même sous-régionale. Raison pour laquelle la République du Congo s'est récemment dotée d'une loi intitulée "Loi n° 43-2014 du 10 octobre 2014 d’orientation pour l’aménagement et le développement du territoire" qui fixe le cadre légal de la politique d’aménagement du territoire, dans le respect des objectifs et principes de base du développement durable, notamment les principes de coordination, de participation et de concertation.
 
 Le principe de coordination permet au ministère en charge de l’aménagement du territoire d’assurer la mission d’intégration des politiques sectorielles et de garantir le lien entre les interventions nationales et les actions d’aménagement départementales, municipales et locales.
 
 Le principe de participation prend en compte la représentativité des principaux acteurs dans la définition de la politique de mise en valeur des espaces départementaux, municipaux et locaux, notamment les élus locaux, la société civile et les organisations non gouvernementales de développement.
 Le principe de concertation à l’échelle nationale, ministérielle et départementale vise à garantir l’harmonisation des opérations d’aménagement à différents niveaux". Il reste maintenant à passer de la théorie à la pratique, c'est-à-dire tenir compte de la réalité actuelle en matière d'utilisations des sols par les différents secteurs et agir pour l'avenir. 
Les défis sont nombreux. C'est pourquoi, l'ONG internationale WRI, en collaboration avec la Banque mondiale et le ministère en charge de l'aménagement  ont organisé un séminaire atelier regroupant les représentants des administrations, des Universités et de la société civile pour amorcer la réflexion sur l'application de cette loi-cadre en matière d'aménagement du territoire. 
 
L'institut cerveau vert 2063 (ICV-2063)  a pris part à cette réunion importante qui a permis pendant deux (2) jours d'amorcer le processus de planification en vue de créer les conditions d'un aménagement intégré dans le pays. Le travail de diagnostic préalable ne fait que commencer,  a souligné Monsieur Adonis Milol, le Regional Policy Coordinator Central Africa Forests Initiative de World Resources Institute  (WRI) qui a encouragé les participants   à compléter les informations, ou à mettre à la  disposition de WRI, des documents techniques relatifs aux efforts de planifications sectorielles. 
Dans les mois qui suivront, l' ICV-2063 dans sa mission de contribuer à l'amélioration de l'accès à l'information, publiera un  Recueil des textes du droit de l’aménagement du territoire.

Cet outil contribuera à la campagne de vulgarisation de la loi susmentionnée, comme l'ont souhaité les participants à cet atelier qui a commencé le 23 juin pour se clôturer le 24 du même mois.

Tags :

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Nous suivre par Email

Posts populaires